Cuir chevelu irrité, stop aux shampoings qui moussent !!!

Nombre d’entre nous sont confrontés à un cuir chevelu qui démange, des rougeurs pouvant aller jusqu’à une dermite séborrhéique (des plaques rouges, recouvertes de squames grasses et jaunâtres qui prédominent dans les zones riches en glandes sébacées).

Et si nous nous intéressions de plus près au shampoing que nous appliquons régulièrement...

 

Retour sur l’histoire du shampoing

Le saviez-vous, dès l’antiquité, on se lave le cuir chevelu grâce à des argiles, farines et plantes contenant des saponines aux propriétés légèrement moussante. En Egypte Antique on utilisait du vinaigre ou du jus de citron mélangé à de l’eau, en Amérique des sucs de racine de Yucca, en Inde des plantes ayurvédiques et de la farine de pois chiche, en Europe des savons, des œufs ou encore des lotions alcoolisées… A la Renaissance, c’est l’apothicaire Nostradamus qui donne des conseils beauté aux femmes. Le terme "shampooing" issu du mot Hindi shampo pour massage, apparaît au XVIIIème siècle à Brighton, en Angleterre et c’est finalement Hans Schzarzkopf, un pharmacien allemand qui lance le premier « shampooing » liquide destiné aux coiffeurs. En France, c’est Eugène Shueller, fondateur de L’Oréal, qui crée le premier shampooing à base de détergeant synthétique (syndet) qui sera commercialisé à grande échelle sous le nom du Berlingot DOP, une poudre à diluer dans l’eau. C’est le début de la révolution du Shampoing et c'est aussi bientôt l'air de la prise de conscience grâce à La vérité sur les cosmétiques de Rita Stiens qui mettra en lumière certaines inquiétudes liées à la cosmétique chimique (parabens, sodium lauryl(eth)sulfate…)

Cuir chevelu sensible ? voici nos conseils pour stopper irritation et démangeaisons.

Changer ses habitudes n'est pas facile mais avec un peu de bonne volonté, on y arrive, surtout quand une succession de nouveaux petits gestes nous font du bien. 

Comment choisir un shampoing respectueux : 

- "Huuuum, ça sent bon" ne doit pas être le premier critère de choix. D'ailleurs, attention aux parfums irritants !
- Liste INCI : on lit la liste d’ingrédients qui composent le shampoing ex : INCI : Water, Sodium Laureth Sulfate… . On sera donc vigilent aux ingrédients à potentiels irritants (parfum, sulfates, colorants…)
- pH : on choisit un shampoing au pH qui respecte le microbiome du cuir chevelu pour ne pas le déséquilibrer et ainsi endommager le manteau acide du cuir chevelu


Pourquoi choisir Le Gel-Crème Nettoyant de Réjence ?

Moins de mousse, beaucoup plus respectueux !! un nouveau geste à adopter de toute urgence !!


- Composition +++ ultra-concentrée en pur jus natif d’aloe vera bio et prébiotiques pour nourrir le microbiome 
- pH idéal qui respecte l’équilibre naturel de l’écosystème cutané
- Usage tout en 1 : shampoing, après-shampoing, soin lavant visage, corps et hygiène intime
- Base lavante douce à base de noix de coco, sans aucun ingrédient irritant de type sulfate, parfum, colorant… moins de mousse, plus doux !
- Convient à toute la famille et aux peaux et cuirs chevelu les plus sensibles et délicats.
- N’agresse pas. Le cuir chevelu développe donc moins de sébum, les cheveux sont moins gras et on peut donc espacer les lavages.
- Formule 100% naturelle, autant respectueuse de votre peau que de l’environnement

 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés