Dermatite atopique : prévenir l'eczéma en respectant le microbiome

Favoriser un bon équilibre de la peau et du microbiome cutané permet de prévenir les poussées d'eczéma de la dermatite atopique. Choisissez des produits d'hygiène respectueux de la peau, et adoptez les bons gestes pour protéger le microbiome cutané.

Le microbiome cutané et la dermatite atopique

Le microbiome cutané correspond aux micro-organismes qui peuplent la surface de la peau. Parmi eux, de bonnes bactéries qui régulent l'équilibre de la peau et diminuent les risques infectieux et inflammatoires cutanés.

Eczéma et dysbiose du microbiome cutanée

Un déséquilibre du microbiome cutané (dysbiose cutanée) a été mis en évidence chez les personnes touchées par la dermatite atopique. La diversité bactérienne est diminuée, ce qui permet la prolifération d’une bactérie pathogène, le Staphylococcus aureus ou le staphylocoque doré. Cette espèce de staphylocoque jouerait un rôle prépondérant dans les poussées d'eczéma. Il est aussi responsable de surinfections lorsque la peau est lésée suite au grattage des plaques d'eczéma.

Eczéma et dysbiose du microbiome intestinale

Un dysfonctionnement du microbiome intestinal ou dysbiose intestinale a été relevé chez des enfants souffrant de dermatite atopique. Le microbiome intestinal correspond aux micro-organismes qui vivent dans nos intestins. Certaines bactéries de notre microbiome intestinal migrent vers nos organes lymphoïdes intestinaux, responsables de l’immunité des muqueuses intestinales, et  vers d’autres organes de l’immunité comme la rate et certains ganglions. Ces bactéries seraient capables de moduler et de renforcer nos mécanismes de défenses.

Protéger le microbiome des nourrissons touchés par l’eczéma

Des mesures simples permettent de protéger le microbiome des nourrissons touchés par l’eczéma :

  • Evitez les assouplissants et les lessives aux formules irritantes et parfums allergènes qui restent dans les fibres textiles et irritent la peau fragile.
  • Privilégiez les fibres naturelles non irritantes pour les vêtements comme le coton.
  • Evitez d'étendre le linge à l'extérieur pendant la saison des pollens.
  • Evitez de trop habiller les enfants car la sudation et la macération vont  favoriser démangeaisons et grattage
  • Limitez la durée des bains à 10 minutes, et la température de l'eau à 37°C maximum. Vous pouvez aussi ajouter une huile douche pour adoucir l'eau.
  • Séchez la peau en la tamponnant avec la serviette.
  • Respectez une température ambiante pour l’habitat située entre 18°C à 20°C.
  • Coupez les ongles bien courts pour diminuer les lésions de grattage qui pourraient s'infecter.

Laver bébé en respectant son microbiome cutané

Pour la toilette, bannissez les savons de Marseille, d'Alep et autres gels douche dont le pH est beaucoup trop alcalin. Leur effet « décapant » déstabilise la flore cutanée et assèche la peau. Ces produits favorisent la résurgence des poussées d'eczéma.

Choisissez des produits d'hygiène spécifiquement formulés pour les peaux atopiques. Leur degré d'acidité sont idéaux pour protéger le microbiome cutané.  Le gel-crème nettoyant visage, corps et cheveux,dont l’efficacité est prouvée sur l’eczéma, est spécialement formulé pour prendre soin de la peau atopique. Enrichi en prébiotiques naturels, c’est à dire des sucres (polysaccharides) dont les bonnes bactéries du microbiote cutané se nourrissent, il favorise le bon équilibre du microbiome cutané.

Hydrater la peau et favoriser l'équilbre du microbiome cutané 

L'hydratation quotidienne de la peau permet :

  • De reconstruire la barrière cutanée et de favoriser l'auto-régulation de l'hydratation naturelle de la peau 
  • De diminuer la perméabilité cutanée aux allergènes en restaurant la barrière cutanée
  • De renforcer la barrière de défense immunitaire si le soin est enrichi en prébiotiques, tel que l'est le gel-crème quotidien de Réjence. 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés